Recherche et études liées à la fin de vie et aux soins palliatifs

La recherche en soins palliatifs

PARMI les Etudes nationales en cours

 

 

AXEPRO : axes de recherches prioritaires en soins palliatifs

 

Février 2022

 

AXEPRO est une étude qui consiste à identifier les axes de recherche prioritaires en soins palliatifs selon les aidants, patients, soignants et bénévoles. Cette recherche est organisée par le CHU de Grenoble et soutenue par la Plateforme Nationale pour la Recherche sur la Fin de Vie et la Société Française d’Accompagnement et de Soins Palliatifs


Cette enquête se déroulera du 23/02/2022 au 25/07/2022, pour cela la participation des professionnels, des patients et des aidants est indispensable.


Participer à l'étude

 

Pour diffuser cette enquête et aider à informer et inviter les patients et aidants à participer, des affiches et des flyers sont disponibles.

 

Contact & informations

Investigateur principal : Dr Cécile BARBARET

Mail. cbarbaret@chu-grenoble.fr

 

L'équipe de recherche d’AXEPRO : Catherine Renard, bénévole, Martin Julier-Costes, docteur en sociologie, Caroline Tête, documentaliste, Valérie Amouroux-Gorsse, cadre de santé, Isabelle Lavault, infirmière, Justine Bret, infirmière, Cécile Barbaret, médecin de soins palliatifs, responsable du projet, Raphaëlle Habert-Dantigny, médecin oncologue et de soins palliatifs, Stéphane Sanchez, méthodologiste

 


 

 

La plateforme nationale pour la recherche sur la fin de vie 

Le rapport d'évaluation du plan national 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l'accompagnement en fin de vie met en lumière les efforts importants restant à faire en matière de recherche concernant les soins palliatifs. L’IGAS fait donc de son amélioration un objectif prioritaire pour le plan 2020-2022 (objectif n°6). Elle recommande entre autres une meilleure identification des besoins, l’organisation de rencontres entre chercheurs, la priorisation des soins palliatifs dans les appels à projet.

 

Parmi les mises en œuvre les plus significatives du plan qui vient de s’achever figure la création de la plateforme nationale pour la recherche sur la fin de vie. Elle est soutenue financièrement par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI), la Direction générale de l'offre de soins (DGOS), la Fondation de France et porté par l'Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC). Elle est opérationnelle depuis 2019 et a pour objectifs de : 

  • rassembler les forces de recherche ;
  • constituer des espaces d'échanges interdisciplinaires et optimiser les rapprochements entre chercheurs et cliniciens de différentes disciplines ;
  • faire connaître et reconnaître la recherche sur la fin de vie, y intéresser les sociétés savantes, instituts de recherche et les décideurs politiques ;
  • favoriser l'émergence d'appels à projets spécifiques et préparer les équipes de recherche à y répondre ; 
  • ancrer ces questionnements dans l'espace public. 

 

La plateforme propose entre autre un annuaire des chercheurs et un répertoire des projets. Début 2020, seuls moins d’une centaine de chercheurs franciliens étaient inscrits sur la plateforme dont moins de 50% pour des projets en soins palliatifs :